Imprimer

Le poêle à bois possède toutes les caractéristiques aussi bien du chauffage d'appoint : facile à installer, performant et alimenté par un combustible très économique, que du chauffage à part entière. En effet, le poêle de masse ou poêle à accumulation ou à inertie est lourd et massif et est conçu pour marcher à plein régime. Il restitue lentement – jusqu’à 24 heures – la chaleur accumulée grâce à ses matériaux – faïence, roches volcaniques ou briques réfractaires.

 

 

Le poêle à bois permet de chauffer une ou plusieurs pièces en diffusant rapidement la chaleur dégagée.

 

 

La qualité de la combustion du bois a un impact majeur sur les performances du poêle, c’est-à-dire sur son rendement.

L’inserts, le poêle et la cuisinière à bois classiques sont à simple combustion. Les particules imbrûlées sont donc évacuées par le conduit d’évacuation vers l’extérieur. Ces fumées contribuent à la pollution atmosphérique, il faut donc les minimiser autant que possible.

Pour cela, l’insert, le poêle et la cuisinière à bois à double-combustion comportent une deuxième étape dite de post-combustion permettant de brûler les gaz imbrûlés dans une deuxième chambre de combustion.

L’insert, le poêle et la cuisinière à bois à turbo-combustion possèdent quant à eux un système de combustion améliorée. Mais contrairement à un appareil à double combustion, ils n’ont qu’une seule chambre de combustion. Les fumées restantes à la fin de ce processus sont ainsi plus propres que celles évacuées par un poêle à bois à simple combustion. Ils sont aussi plus performants pour une rapide montée en température. L’avantage d’une turbo-combustion par rapport à un appareil classique est sa post-combustion, qui améliore le rendement du poêle et rend les fumées moins polluantes.